Plan du site Mag en ligne Contact Galerie photos Newsletter
Texte moins Texte plus
Accueil Ma Ville Citoyenneté A tout âge Culture, sports, loisirs Cadre de vie Vie économique
alaune
alaune

Chateau

Avenue Wladimir d'Ormesson

alaune

Tradition et modernité

Blason et logo

alaune

Hôtel de Ville

10 avenue Wladimir d'Ormesson

alaune

Marché de la rue du Centre

Maraîchers et primeurs

L’histoire de la commune

Aux XIIe et XIIIe siècles, le nom d’Amboile est porté vers 1140 par Jean d’AMBOILE, suzerain d’Hugues de Valenton, puis par Guy d’AMBOILE (1150). Par la suite, les terres d’Amboile n’appartiendront plus à une famille portant ce nom.

Aux XIIe et XIIIe siècles, le nom d’Amboile est porté vers 1140 par Jean d’AMBOILE, suzerain d’Hugues de Valenton, puis par Guy d’AMBOILE (1150). Par la suite, les terres d’Amboile n’appartiendront plus à une famille portant ce nom.

Du XIVe siècle à la fin du XIVe, elles changeront à plusieurs reprises de propriétaires, et c’est au XVIe siècle que la famille PICOT de SANTENY qui les possédait ainsi que la Seigneurie d’Amboile les a vendues au Cardinal de Birague, alors chancelier de France.

« La tradition rapporte que Louis PICOT de SANTENY construisit le château. La tradition va même plus loin. Elle prétend qu’Henri IV fit surgir Amboile de ses eaux pour l’offrir à Gabrielle de Santeny, épouse de Louis PICOT, laquelle était belle et aimée du Roi ». (Source : La ville et les champs du Comte Wladimir d’Ormesson )

En 1598, Louis II PICOT rachète Amboile au Marquis de Malespine. En 1619, le château et les terres d’Amboile sont vendus à Nicolas le Prévost, conseiller du Roi.

André LE FEVRE, seigneur d’Ormesson vînt s’établir à Amboile. La commune prendra alors le nom de cette illustre famille et deviendra par décret du 19 janvier 1927 ORMESSON-sur-MARNE, sa dénomination actuelle.

C’est grâce aux registres paroissiaux et d’état civil, en excellent état de conservation, que l’on peut reconstituer la vie de ses habitants.

La première population connue est de 276 habitants en 1726 répartie dans des habitations de part et d’autre du château, principalement dans le secteur actuel de la rue de l’Eglise et de l’Impasse de la Mairie.

Cette population a diminué constamment jusqu’en 1861 (125 habitants). Cinq années plus tard, elle avait augmenté de 25, mais la guerre de 1870 a fait descendre ce chiffre au plus bas, avec seulement 96 habitants. Elle ne dépasse 200 qu’en 1901, grâce à l’appoint des pensionnaires du sanatorium, la population municipale était alors de 194 habitants.

Le nombre des Ormessonnais continue à croître lentement jusqu’en 1921. La légère baisse enregistrée entre 1906 et 1911 est due à la fermeture du sanatorium.

Trois ans après l’Armistice de 1918, on dénombre 331 habitants et l’extension des lotissements fera monter la population en flèche : 3 802 habitants en 1936, 8 367 en 1968 et actuellement 10 003 (au 1er janvier 2014).

(Source : La vie des ses habitants pendant huit siècles – André VARAIGNE, curé d’Ormesson. Collection disponible à la Médiathèque)

Mentions légales | Crédits | Plan du site | Contacts | Flux RSS